ORPHELINE (2017)

orpheline

Un film de Arnaud des Pallières

Cast: Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Solène Rigot

Voici un portrait d’une femme à 4 étapes de sa vie. Une petite fille avec une fin tragique d’un jeu de cache-cache. En tant qu’adolescente, elle s’enfuit parce qu’elle n’est pas heureuse et elle rencontre l’homme après l’homme et rentre plus tard. En tant que jeune femme qui travaille sur le côté d’un joueur professionnel et comme une femme dans sa 30 ans mariée qui a changé son nom et essayé de la cacher, et son passé la rattrapé.

Nous commençons par Renée (Adéle Haenel), une maîtresse d’école qui rêve de devenir mère, qui trouve sa vie croissante avec la réintroduction d’une ancienne amie récemment libéré de prison (Gemma Arterton). Sandra (Adéle Exarchopoulos), qui répond à une annonce pour travailler avec un ancien joueur (Robert Hunger-Buhler) dans un rôle ombragé. Karine (Soléne Rigot), qui est soumise à un abus de son père, et dérive ainsi d’un homme à l’autre, cherchant l’amour et l’affection. Le réalisateur qui est exigent de ses actrices, mais les laisse travailler aussi librement qu’ils le souhaitent, qui a écrit cette histoire de sa femme, a vrai dire  basé sur sa vie passée. Chaque étape de sa vie a une tragédie de quelque sorte. Le film est désorientant parfois, mais vous le comprendrez. Vous commencez à vous demander si cette femme vas peut être avoir de la chance et être en paix. Orpheline explore la complexité des femmes, d’une manière rarement vue à l’écran.

orpheline 2

orphiline 3